"Flore" et un débat sur la maladie d'Alzheimer au cinéma de Capvern

Publié le par Mairie de Capvern

Le 18 novembre à 14h30 et le 25 novembre à 20h30 auront lieu deux séances du film "Flore" au cinéma de Capvern

A l'issue de la séance du 18 novembre en après-midi, un débat aura lieu avec l'association Amïris qui viendra présenter son action : médiation animale et concept Snoezelen (stimulation multi-sensorielle). Le docteur BORDES (chef du pôle gérontologique des hôpitaux de Lannemezan) nous informera de ce qui se fait dans les institutions et où nous en sommes dans la connaissance de cette maladie.

Avec la participation non négligeable du CLIC Regain (Centre Local d'Information et de Coordination) de Lannemezan qui finance les entrées du film Flore permettant l'entrée gratuite pour tous et pour les 2 séances prévues .

"Flore restitue sous la forme d’un documentaire à la fois tendre et juste, l’évolution au jour le jour de Flore, avec ces moments incertains et parfois douloureux d’apprentissage, de reconquête et de renouveau. Il ne s’agit pas seulement de démontrer qu’un environnement aimant, attentionné et compétent contribue à défier la maladie et à inverser les logiques. Mais aussi de donner à comprendre que le regard que l’on porte sur l’autre, trop souvent relégué dans l’exil d’une maladie assimilée à la démence, contribue à retrouver le chemin d’une créativité dont ne soupçonne pas toutes les ressources. Flore impose à tous une réflexion politique urgente : quelle sollicitude témoigne-t-on aujourd’hui à ces femmes et ces hommes plus vulnérables que d’autres car entravés dans leur autonomie ? Doit-on renoncer, par négligence, faute d’y accorder l’attention nécessaire et des financements ajustés aux besoins, aux valeurs d’humanité et de justice qui fondent l’idée de démocratie ?Résister au déclin inexorable et au deuil d’une identité que dissipent les brumes de la maladie, c’est adopter la seule position qui vaille afin de ne pas désespérer. D’autres se retrouveront dans ce récit de vie, qui eux aussi, comme ils le peuvent et trop souvent sans disposer des moyens et des soutiens indispensables, ne se sont pas résolus à délaisser l’être cher et l’accompagnent avec dignité"

Flore constitue un témoignage fort et bouleversant. Certes, des moyens significatifs sont mobilisés pour servir aux mieux un projet de vie, mais ce qui apparaît essentiel dans ce message, c’est comment l’humanité des présences et l’intelligence des volontés permettent d’envisager des possibles que l’on aurait pu penser hors d’atteinte. Une concertation s’impose aujourd’hui afin d’inventer ensemble une société qui reconnaisse enfin sa juste place à la personne affectée par la maladie d’Alzheimer comme à ses proches.

Un film a ne pas manquer pour sa justesse et l'espoir qu'il véhicule.