Des nouvelles de la ruche pédagogique de CLB

Publié le par Mairie de Capvern

Des nouvelles de la ruche pédagogique de CLB

Les abeilles fraîchement arrivées sont en pleine forme. Elles se sont bien adaptées à leur nouvel habitat plutôt particulier avec cette grande colonne accolée à la ruche et qui leur impose une sortie à 2m80 du sol. Dans la ruche, nous avons posé 9 cadres avec de petits départs de cire. 8 de ces derniers ont été remplis de cire fabriquée par leur soin, de miel et de couvain.

A l' intérieur de la ruche, on rencontre du monde : la reine que l'on pourrait appeler "la maman". Elle pond toute la journée, jusqu'à 2000 œufs par jour ; jour et nuit du mois de Janvier au mois de Septembre et fabrique à la chaîne des millions d' ouvrières et de faux-bourdons.

Les mâles ou faux-bourdons : leur seul travail, féconder la reine. Tout le reste de leur temps, ils le passent à faire les pachas oisifs, jouer à la belote, et boire de l' hydromel…même si comble de la fainéantise, les mâles sont incapables de se nourrir eux même. Se sont les ouvrières qui se chargent de leur donner à manger. :

Les ouvrières : ce sont les plus nombreuses, jusqu'à 40000 voir plus, oui messieurs dames! Dès le levé du jour, elles se mettent au boulot, recherche de pollen, nectar, de l'eau pour la ruche. Pas d' état d' âme, d'apitoiement sur son sort, de crise de surmenage, de burn-out. De nuit comme de jour, elles construisent les rayons, nourrissent les maynats, défendent la forteresse, climatisent les lieux...De vraies femmes d' honneur !

Comment distinguer la femelle du mâle? Le mâle ne pique pas, a de gros yeux, un abdomen taillé au carré. La reine quand à elle est plus grande que l' ouvrière et à les fesses plus longues et d'aspect plus pointu.

La suite au prochain épisode...

Article rédigé par Sandy de CTTA

Des nouvelles de la ruche pédagogique de CLB