Article publié depuis Overblog

Publié le par Mairie de Capvern

Une étude sur le patrimoine architectural de la station thermale de Capvern a été réalisée au cours du premier semestre 2021, dans le cadre du programme de recherche européen Thermalisme, Culture, Villégiature dans les Pyrénées (FEDER TCV-PYR, 2017-2021), porté par les Universités Toulouse-Jean Jaurès, Pau et Pays de l'Adour et Perpignan Via Domitia, et par les services de l'Inventaire des Régions Occitanie et Nouvelle Aquitaine.

Aujourd'hui, l’Établissement de l'Hount-Caoute

La source Hount-Caoute, en occitan : source chaude est à 24 degrés.

La légende raconte qu’il y avait un moulin situé juste après le parc auto de l’Edenvik, ce qui d’ailleurs était vrai : Des photos de ce moulin existent en mairie.

Mais la légende dit aussi qu’il y avait un meunier et une meunière dans un moulin, jusque-là, cela semble normal.

Cette meunière, contrairement à ses semblables, ne vieillissait pas, ne prenait pas une ride et était toujours de bonne humeur.

Les autres dames du village, intriguées et envieuses, ont fini par penser qu’elle avait un secret pour rester toujours aussi belle. Alors un jour, elles décidèrent de la suivre discrètement. Et là, elles virent la meunière prendre un bain à la source Hount-Caoute (ce rituel étant journalier), et elles comprirent son secret de jeunesse, d’où le nom de la Belle Meunière.

Lors du forage de Hount-Caoute, lors de l’agrément par le Ministère, celui-ci nous a demandé de lui donner un nom qui ne soit pas géographique.

Depuis, il a été nommé : « Forage HC de la Belle Meunière »

Gilbert Dastugue

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article